Pourquoi le digital est un impératif pour le secteur de la Mode ? sudup actualité web mode design digital actu news

Pourquoi le digital est un impératif pour le secteur de la Mode ?

L’univers de la mode française est un secteur dynamique toujours en évolution. Il représente 150 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En revanche, il fait face à de nombreux concurrents : la concurrence des pays où la main-d’oeuvre est bon marché, le low cost et la fast fashion ainsi que le développement des pure players.

La mode constitue le premier secteur d’achat des Français sur internet : 66% des e-acheteurs ont fait l’achat d’au moins un article de mode en ligne en 2017. Les marques de mode commencent à prendre conscience du potentiel que représente le digital pour leur activité.

Il faut savoir que la grande majorité des consommateurs utilisent des canaux numériques avant, pendant et après un achat. Ils se renseignent sur l’image de la marque auprès du public et sur les réseaux sociaux et notamment grâce aux avis : 88% des individus disent consulter les avis en ligne avant de procéder à un achat sur Internet et 73% avant un achat en magasin. Cela signifie donc que la marque doit utiliser les mêmes canaux numériques que ses consommateurs pour pouvoir défendre son image et attirer plus de clients .

En général, les marques de mode se focalisent plus sur l’avant-vente. Elles essaient de séduire le consommateur et de le faire aimer leur produit pour qu’il l’achète ensuite. Mais aujourd’hui avec le digital, les marques doivent également s’assurer de la qualité de l’expérience pendant l’achat ainsi qu’après l’achat (la livraison, le SAV, retour et échange, les avis…). Le digital est un service lié à une problématique business, c’est en s’interrogeant sur les attentes et envies des clients que la marque va pouvoir adapter sa stratégie digitale et donc se différencier de ses concurrents.

Le digital et notamment les sites marchands sont donc un impératif pour une marque de mode aujourd’hui. Un site marchand est tout d’abord un enjeu financier puisque le marché e-commerce a atteint 90 milliards d’euros en 2018. Mais c’est aussi un enjeu de visibilité et de crédibilité aux yeux du consommateur qui consultera votre site e-commerce plutôt que celui d’un concurrent.

En 2017, 65 % des e-commerçants ont constaté que leur site internet avait un impact positif sur leurs magasins physiques, en termes de chiffre d’affaires, de fréquentation et d’accroissement de la zone de chalandise. Aujourd’hui, la question n’est donc plus de savoir s’il faut se lancer dans le e-commerce : c’est un incontournable.

Avoir un site marchand permet de nombreux avantages à une marque de vêtements surtout que le marché français de l’habillement est en baisse continue sur les points physiques mais en croissance sur internet. Internet permet de mieux connaître ses clients en récupérant leurs données, leurs préférences, leurs attentes et ainsi adapter les produits aux consommateurs, ou d’atteindre une nouvelle clientèle, cette fois internationale puisqu’on retrouve internet dans le monde entier.

Les sites e-commerce se retrouvent également sur les smartphones : les ventes internet sur mobile ont augmenté de 50 % en 2017 : elles représentent plus de 20 % du chiffre d’affaires des sites e-commerce, et même plus de 30 % pour les sites les plus importants. Ces chiffres sont révélateurs des nouvelles pratiques d’achat des consommateurs : Pour communiquer avec une marque, le client n’est plus obligé de se rendre à l’intérieur d’un magasin, il peut le faire de chez soi, au travail ou encore dans la rue ; grâce à un ordinateur, un smartphone, une tablette, ou parfois des trois en même temps.

Le digital multiplie les points de contact potentiels entre une entreprise et ses clients. Cette diversité des canaux et la complémentarité entre eux constituent un levier de développement pour les acteurs de la mode : en 2017, 33 % des e-acheteurs ont réalisé des achats complémentaires en magasin lors du retrait de leur commande, c’est ce qu’on appelle le Click & Collect.

Pour exploiter au mieux cette opportunité qu’offre le digital, il faut néanmoins assurer une cohérence dans l’expérience d’achat des consommateurs et de la communication proposée à travers ces différents canaux : les clients ne trouvent pas forcément les mêmes produits ou les mêmes promotions sur le site e-commerce et dans les boutiques, mais, ils doivent avoir accès à une expérience de marque homogène et fluide, quel que soit le canal utilisé.

Alors ? Vous vous lancez ? Sud Up est là pour vous aider.

JE PARTAGE CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email